samedi 14 septembre 2013

je récolte ce que je n'ai pas semé

On n'a plus de jardin et de terrain depuis un an et en on a été partis tout l'été depuis le printemps,
mais j'ai quand même pu faire une jolie saison des récoltes grâce à une amie qui avait besoin d'aide et de motivation.
Moi j'étais tellement pleine de motivation et j'ai passé une chouette journée au soleil à couper, sentir et goûter plein de trucs frais.

Des herbes
(du pesto, des herbes préservées dans l'huile, des bouquets à sécher, basilic, basilic-lime, persil, romarin, ciboulette, origan, marjolaine, thym, cerfeuil, menthe, graines de coriandre, aneth)
et
Des fruits et légumes
(des tas de délicieuses cerises de terres, pleins de prunes italiennes, une tonne de kale, bette à carde, haricots violets, des petites carottes, feuilles de laitues diverses, tomates, petits melons
et même des fleurs de radis et de tournesol

Vraiment chouette d'avoir eu cette occasion de participer un peu à la saison des récoltes.







mardi 10 septembre 2013

zut.. je manque le Vegan MoFo 2013

 

J'avais participé au Vegan MoFo en 2012, au Vegan Mofo 2010 et Vegan Mofo 2008 ...

Cette année, je savais même pas quel mois c'était, j'avais pas de domicile fixe, pas d'internet et pas trop de contact avec la blogosphère. Je vais donc simplement prendre le temps, entre une tasse de thé, une bûche dans le foyer et une petite brassée de vaisselle, de fureter un peu à travers les participations des autres et avoir envie de cuisiner plus que jamais...

quelles jolies patates chez Plantaardigheidjes !
 
des appetizers aubergine et dattes au fromage de cachou de Spade and Spoons
 
des spaghettis roses de Canned time
joli tea cake aux pommes de Vegan in Melbourne
 
les grits fromagés au bacon de tempeh de Babette sur Vegan à Montreal

lasagne aux aubergine de Luminous Vegan
et même si elle ne participe pas au Vegan MoFo,
je suis fascinée par les grill cheese vegan au popcorn de L'Éphémère quotidienneté des repas


dimanche 8 septembre 2013

le retour à la montagne de Eve Love

Ouais, je suis de retour après plusieurs mois d'escapade. Dans ma tête ça fait presque des années...

L'hiver dernier était génial, un de mes plus beaux hiver à vie. Puis le printemps est arrivé et on est partis, le jour de ma fête, on a atterri dans un univers complètement différent. On s'est promené à tellement d'endroits, on a vu tellement de choses que ce serait pas mal difficile de tout décrire. De toutes façons c'est pas le but non plus ici de vous raconter tout ça. Je voulais simplement dire qu'on a fait un beau voyage, qu'on a adoré la Californie, qu'on est raide dingue en amour avec la Colombie Britanique et que si ça n'avait pas été une question d'argent, on serait probablement restés là-bas.
Eve Love se serait simplement trouvé une autre montagne.
Pour le moment, temporairement du moins, on est de retour.
Ma maison a pendant ce temps été parfois une voiture louée et un sac à dos, parfois une tente glaciale dans le désert, un motel cheap sur le bord la Pacific Coast Highway, un camping près de la plage, une suite de luxe à Los Angeles ou un château à Vegas, un parc national plein d'ours, un coin dans une maison de chambres dans un petit village entouré de montagnes... puis finalement dans les dernières semaines une mini-van modifiée.
On a mangé beaucoup de sacs de grosses carottes pas fraîches avec de l'hummus, des chips, des noix, des cannes de légumineuses, des céréales gratuites dans les déjeuners inclus (note: toujours se trainer du lait de soya ou d'amande en voyage), beaucoup de salades diverses dans des cafés internet, de sandwichs-déjeuner, des tonnes de burritos/tacos/fajitas végés dans des El Taco ou des food cart qu'on rencontre, des paquets de veggie dog sur le feu, des framboises et des mûres (et des saskatoon berries) sur le bord des routes et des campings.. On est arrêté des centaines de fois pour des cafés, des thés, des chaï lattés au lait d'amandes, des cafés glacés aux noisettes ou des Gurus. On a mangé du popcorn et de la barbapapa à Dinseyland, des garlic fries au stade de baseball , un brunch démesuré à Las Vegas, une barre nanaîmo à Nanaïmo...
On a été au restaurant assez rarement, mais on a découvert des endroits chouettes comme le Truly Vegan à Hollywood et la chaîne VeggieGrill.
Mon épicerie préférée a été sans contredit le Trader Joe's, suivi du Whole Food, (avec mention spéciale pour les produits réduits à 50% du Extra Food)
J'ai "cuisiné" pendant tout ce temps dans des micro-ondes d'hôtel, sur des feux de camps, avec des fourchettes de plastiques et des canifs, ou encore une grosse cuisine commune pleines de vaisselles sales et d'électroménagers brisés.
C'était pas toujours idéal, mais c'était chouette et j'ai bien relevé le défi ("Bien manger en voyage, c'est possible", comme dirait l'autre)

Finalement, j'ai arrêté de fumer, de boire du café et de boire de l'alcool. Johnny lui a arrêté le gluten.

Tout ça, ça fait bien des choses à processer et analyser. Ça fait bien du confort totallement remis en question, des questions existentielles à se reposer. Alors je suis bien contente de prendre un petit break, du moins pour le prochain mois, à me demander ce que je veux faire de la suite...

lundi 28 janvier 2013

sports d'hiver

L'hiver et la neige sont en montagne russe cette année. Des périodes de pluies et de températures en haut de zéro en plein mois de janvier, suivies de périodes de grands froids avec des températures ressenties de -36°C...
Avec toute cette glace fondue et gelée à nouveau, j'ai bien hâte à une bonne bordée de neige!

Près du feu, la semaine où j'ai dû passer 2 cordes de bois et que je me suis fait un petit nid devant le foyer

Depuis mon adolescence, j'avoue que je n'aimais vraiment pas trop l'hiver, ni même l'automne. C'est seulement depuis que je suis retournée à la campagne, depuis qu'on est à la montagne, que j'apprécie avec beaucoup de bonheur cette saison froide. Il y a maintenant quelque chose de totalement magique pour moi à regarder tomber la neige, bien installé dans un chalet de bois, près d'un bon feu de foyer avec une odeur de biscuits qui cuisent au four... L'hiver et la neige ont maintenant un effet calmant, associés à plein de symboles réconfortants. Le fait de ne pas être en ville aide aussi beaucoup à réellement apprécier la saison; on évite la slusch brune partout, les embouteillages dans la gadoue, les trottoirs glissants, les manteaux et bottes dans le métro... Et on peut apprécier la neige toute blanche, qui absorbe le bruit, fraichement tombée, sans traces. Ça donne totallement le goût de bien s'habiller et d'aller marcher dedans.

Mais ce qui m'a surtout inspirée à redécouvrir l'hiver, c'est sans contredit cet étrange et charmant grand garçon qui partage ma vie! Passionné, obsédé, un peu maniaque... Presque tout doit être considéré en fonction de la saison de ski; la maison, la voiture, le travail, les repas, etc. L'hiver et la neige ont donc pris une nouvelle importance, et semblerait que je me suis laissée prendre au jeu.
Même si le ski alpin n'est pas mon sport préféré, car la vitesse et les grands dénivelés me font un peu peur, moi qui ne suis pas très sportive dans l'âme, je commence à trouver que j'apprécie de plus en plus les sports d'hiver.

Je me découvre de plus en plus une passion pour le ski de fond. Avec un assez bon équipement, une technique de base pasd trop pire et de belle pistes, je peux passer des heures dans la forêt à faire des kilomètres, et j'adore ça.

je deviens même presque bonne pour choisir et appliquer le fart sur mes skis
Je suis d'ailleurs très très enthousiaste (peut-être un peu trop?) de travailler occasionnellement à la coopérative de plein air tout près de chez moi. En plus de faire du bénévolat à cet endroit comme patrouilleuse dans les sentiers, à être guide lors de sorties spéciales pour des randonnées de nuits, des soirées de contes et raquettes ou autres activités spéciales, je travaille parfois à l'accueil ou pour la location d'équipement de raquettes ou ski de fond. Il y a quelque chose de trop chouette à travailler dans un endroit comme ça, dans un refuge de bois rond sans l'eau courante, près d'un poêle à bois, à préparer des soupes et des chocolats chauds. Et puis c'est l'occasion d'y amèner mes skis pour une petite heure ou deux.

le chemin pour me rendre au travail...
J'ai ainsi fait de la raquette pour la première fois, ainsi qu'un petit essai de randonnée en crampons. C'était amusant et j'ai bien aimé, même si je ne partage probablement pas l'engouement que certains ont pour ce sport.

une randonnée en crampon à la brunante avant un souper de fête d'une copine...
photo prise par une autre copin, juste après que je sois tombée en revenant au chalet... =)
dans les sentiers de raquettes
Le patin sur glace par contre est une activité que j'adore et que j'aimerais pratiquer plus.Il y a bien quelques patinoires extérieures autour d'ici, mais rien d'exceptionnel. J'aimerais pourvoir aller patiner sur le lac à Granby ou bien dans les beaux sentiers de glace sur larive du lac à Magog ou sur les nouveaux sentiers près de la gare à Sherbrooke.

Je profite quand même des heures de patin libre quand j'en ai l'occasion lorsqu'on va à Jay Peak.



C'est d'ailleurs chouette, lorsqu'on fait des petites excursions de ski avec Johnny et sa famille, de pouvoir essayer de nouvelles stations de ski de fond, des patinoires et autres activité. Ça me donne encore plus hâte d'y aller.  Avant je ne faisais que quelques descentes de ski alpin (ça revient un peu cher de la descente) et beaucoup d'heures de chalet avec un livre ou un cahier ou u tricot (ce qui est aussi très chouette) pendant que les autres continuaient de skier.

quelques km dans les pistes de Jay

Tout ça pour dire finalement que j'apprécie beaucoup l'hiver et que j'ai moins besoin de me faire prier pour enfiler mon bon manteau, mes grosses bottes et ma grosses tuque pour aller jouer dehors.

Et aussi pour dire que je veux plus de neige!



dimanche 30 décembre 2012

simply having a wonderful christmas time...



Quelle belle idée d'organiser des feux d'artifices de Noël!
En plein milieu du village voisin, sur le lac, par une belle soirée froide pleine de neige, Johnny et moi on s'est rendu là-bas pour admirer les belles explosions de couleurs sur trame sonore de chansons de Noël, juste avant d'aller se payer un petit souper au restaurant.
rouge, vert, rouge, blanc.... simply having a wonderful christmas time...
C'était magique!
J'adore les feux d'artifices d'hiver!




vendredi 28 décembre 2012

la neige...! le solstice...! l'hiver...!

Finalement la neige!
Enfin la vraie ambiance des fêtes, même si ici, la musique de Noël et les décorations sont ultra-présentes depuis un bon bout de temps, accompagnant le Egg-Nog vegan et les pains d'épices.
Mais un temps des fêtes sans neige aurait été plutôt triste. Il semblait neiger partout ailleurs au Québec, puis finalement on a eut une belle tempête plein plein plein de neige!!!!

la vue de ma cuisine
 J'avoue, j'ai passé beaucoup beaucoup de temps en cocooning à la maison. Je me suis donnée le droit, après les temps fous des Marchés de Noël, de ne rien faire jusqu'au nouvel an. Ouais, aucune obligation d'être productive, aucune pression. Je suis restée chez moi, pas de téléphone, pas de contrats, pas de "tu devrais...". J'ai simplement flâné dans mes pantoufles, tricoté près du feu, écouté des Astérix et des Contes pour Tous,  cuisiné des biscuits et des bonbons, mangé des restants et fait des siestes. Trop parfait début d'hiver.
Évidemment, Johnny a sauté sur ses skis presque tous les jours pour profiter de la neige.
Moi c'était mon initiation à la montagne le 17 décembre... ma premiere journée de télémark!
Je sais, Johnny aimerait bien avoir une amoureuse qui part tous les jours en ski avec lui...Moi je suis plus une fan de ski de fond de forêt que de ski alpin qui descend vite dans une grosse montagne. Mais la bonne nouvelle c'est que j'ai bien aimé ma demi-journée. Mes bottes sont confortables, je n'ai pas trop peur et j'ai l'intention de recommencer. Alors c'est pas si pire. Même si je suis pas très bonne.

J'ai sorti mes skis de fond pour aller à la station de ski de fond qui est tout près d'ici, presque juste de l'autre côté de la rue. Les pistes n'étaient pas encore tracées, mais j'ai fais quelques petits kilomètres pour le plaisir avant d'aller rejoindre tout le staff au chalet pour un petit souper près du feu (j'avais apporté des marrons à griller et des noix sucrées-salées que j'avais improvisé). Je vais probablement travailler un peu à l'accueil pour faire du remplacement cet hiver, c'est vraiment chouette de travailler à cette coopérative de plein air pleins de gens chaleureux. Et on dirait que ça "fitte" parfaitement avec mon "mood" de la saison: travailler dans un chalet de bois rond, sans eau courante, entretenir le feu dans le grand poêle, faire chauffer des soupes, des chocolats chauds et du thé chaï, expliquer les pistes de raquettes et de ski de fond aux clients, leur trouver l'équipement qu'il leur faut pour passer une belle journée dans la forêt.  

J'ai aussi bien hâte de sortir mes patins à glace! Je m'en suis acheté une belle paire il y a quelques mois et j'ai bien hâte de les essayer. J'adore patiner!
Je ne sais pas si la patinoire au village est prête et bien entretenue, d'habitude ce n'est pas extraordinaire comme endroit pour patiner. C'était bien plus chouette sur le petit étang derrière notre ancienne maison, mais je suis sûre que je trouverais des endroits, comme la patinoires du petit village d'à côté ou les petits sentiers glacés de l'autre ville pas trop loin d'ici, ou même à l'aréna à Jay avec cette impeccable glace pour pratiquer mes sauts de valse...

L'hiver ne fait que commencer!


vendredi 23 novembre 2012

abus de courges et de papier parchemin

abus de courges et de papier parchemin.
voilui résume bien les dernières semaines...

dimanche 18 novembre 2012

l'automne à la montagne, version 2012

Avant je détestais l'automne. J'avais froid, je voyais l'hiver interminable arriver, je déprimais totalement.

Mais l''automne à la montagne c'est plutôt chouette.
J'ai peut-être appris à en profiter plus, à l'apprécier et peut-être même à y trouver une excuse pour  avoir le droit de me mettre en petite boule dans une grosse couverture et prendre des journées entières sans sortir de la maison, tricoter en écoutant la radio, fabriquer des poupées devant un film en plein après-midi, faire rôtir au four tout ce qu'il y a au frigo, remettre des bûches dans le foyer comme si l'hiver était à son max...


Pour Johnny lui, l'automne annonce la saison du ski. Eh oui! Déjà il a fait plusieurs descentes. Chaque jour, il surveille la température, regarde s'il a neigé, mets ses bottines et part monter la montagne, parfois à pieds, parfois directement en skis avec ses  peaux de phoques.



Dans le haut de la montagne, jusqu'à notre nouvelle petite maison, on a eu une semaine complète de novembre où la neige est restée au sol. Plus bas vers le village, il n'y en avait pas. Tout en haut, c'était parfois la tempête..

Puis, le lendemain de la St-Martin, comme le prédisait le "Old Farmer Almanach", on a eu droit à des journées bien chaudes, un mini été des indiens.



drôle de bébitte qui s'est retrouvée sur ma main...




Fin de journée quand il fait chaud

Fin de journée quand il fait froid


dimanche 4 novembre 2012

oh! des fruits de mer végés!

Voyez ce que j'ai trouvé: des fruits de mer végés!
La gentille dame du magasin d'aliment naturel du village venait tout juste de les recevoir et me les a fait remarquer au congélateur; il y avait des crevettes et des pétoncles.


Certains pourraient trouver cela ridicules, mais des tas de gens comprendront pourquoi ça existe, des fruits de mer végés...
-plusieurs personnes sont allergiques
-plusieurs personnes, écologiquement, se soucient de la façon non-étique  dont sont faites les pêches
-plusieurs personnes ne sont pas capable, moralement, de croquer dans un petit être vivant (ou qui l'était avant). C'est mon cas (malheureusement?), de ne plus pouvoir apprécier une huître, une crevette ou un autre "animal de mer" sans être dégoûtée.
MAIS C'EST TELLEMENT BON DES FRUITS DE MER, au goût !!

Alors voilà, la compagnie Sophie's Kitchen, the new vegan seafood a tout compris!
Ils font des "crab cake", pétoncles panés, crevettes, filets de poisson, calmar frit.

Cette fois, j'ai pris les pétoncles et on s'est fait un petit festin avec des champignons frits et une énorme salade saupoudrée de "bacon" au coconut.



vegan scallops
Et j'ai bien envie, dans un avenir prochain quand une envie de fruits de mer me prendra, d'essayer les autres produits de cette compagnie.

mercredi 31 octobre 2012

expérimentations diverses dans la cuisine

C'est moi tout craché ça: procrastiner toute la semaine et finir le Mofo avec un maximum de photos et de recettes et photos à la dernière minute...

Alors voici tout simplement une énumération de quelques essais de la dernière semaine.

des pousses et germinations
Je n'ai pas toujours de succès avec les germinations en général (surtout le daikon et les tournesol qui moisissent toujours ou se mettent à sentir drôle), mais si je m'en tiens au lentilles, au azukis et au mung, tout va bien. Je n'ai pas encore trouvé le rythme parfait pour commencer / tremper / germer / récolter en continu, mais il y a toujours sur le comptoir de nouvelles pousses et on en retrouve assez souvent dans notre assiette.


fromage et fermentation
Si on parle de ne pas avoir de succès toujours avec les pousses, avec la fermentation c'est encore pire...  J'essaie d'oublier mes déboires avec la choucroute maison qui a fini par nourrir un porc-épic en février 2010. Je peux quand même me consoler puisque je fais de l'excellent kimchi.
En fait, il me faudrait réapprivoiser la fermentation et mieux me documenter et équiper ma cuisine des outils nécessaires peut-être. J'aimerais expérimenter avec le rejuvelac entre autre.Surtout pour expériementer les recettes fantastiques de fromages végans qui commencent à être très populaire un peu partout sur le web depuis la sortie du livre Artisan Vegan Cheeses que je compte bien me procurer un de ces quatres.
En attendant, j'ai improvisé une recette à base d'amandes trempées fermentées au miso blanc qui a vieilli quelques jours et qui était, semble-t-il délicieux (selon celui qui l'attendait avec impatience et l'a dévoré presque d'un seul coup.


le sans-gluten
nous ne sommes pas "allergique" au gluten, mais je pense que tout le monde aurait intérêt en général a en réduire sa consommation. Je fais donc quelques essais de temps à autres, sans pour autant m'y mettre sérieusement. Il faudrait éventuellement que j'achète et essaie quelques nouvelles sortes de farine et probablement de la gomme de guar ou je ne sais trop quel autre truc que les experts gluten free suggèrent. Je n'ai pas encore fait de petites recherches là-dessus mais ça s'en vient. J'ai surtout présentement tout simplement acheté de la farine de sarrasin et de la farine de riz pour essayer. C'est comme ça que cette croute à tarte est née (sans vraiment de recette précise), qui a servie à concocter deux petites tourtières de millet.


Mijoteuse / slowcooker
Même si je ne l'utilise pas autant que je voudrais, je suis bien contente de pouvoir avoir la mijoteuse de Johnny à portée de la main. Faudrait d'ailleurs pour ça aussi que je me documente un peu plus et que j'expérimente de nouvelles façons de m'en servir. Je la trouve pour l'instant très pratique pour les légumineuses, comme cette grosse "batch" de pois chiches que j'ai fait cuire sans m'en soucier durant ;la journée. Un partie s'est retrouvée en hummus au cumin et persil (fait par Johnny), l'autre en pois chiche croustillants rôtis au four et encore une autre congelé pour usage futur.




mardi 30 octobre 2012

recette "traditionnelle" : Pommes au Four

Bon d'accord, cette recette n'est pas traditionnelle à proprement parler, mais assez improvisée. L'inspiration est toutefois typiquement québécoise et j'ai des souvenirs d'être très jeunes dans la cuisine de ma maison de campagne d'enfance à cuisiner ce dessert avec ma mère et ma grand-mère, d'utiliser finalement cet outil bizarre et piquant servant qui sert à écoeurer les pommes et de renifler avec plaisir l'odeur qui rempli la maison pendant que ça cuit.

Et je dois avouer que oui, je mange du dessert pour déjeuner.

Pomme au Four
ingrédient PAR POMME
- une pomme
- 2 tsp de cassonade
- 2 tsp de gruau
- 2 tsp de pacanes
- une petite noix de margarine
-de la cannelle

Vider le coeur de la pomme (je n'ai pas le fameux outil spécial, alors j'ai couper un cylindre au centre de la pomme avec un simple couteau). Dépsoer la pommes dans un plat allant au four.
Dans le trou de la pomme, déposer 1tsp de cassonade, 1tsp de gruau et 1tsp de pacanes grossièerement hachées. Saupoudrer généreusement de cannelle, puis saupoudrer les 3 tsp restantes de gruau, cassonade et pacanes hachées restant (et c'est parfait si ça tombe un peu partout autour de la pomme, ça fera une super sauce/caramel en cuisant).
Ajouter sur le dessus de la pomme une petite noix de margarine et une pacane entière pour faire joli.
Cuire à 350 pendant 15 à 20 minutes.

Miam!